Image Emprunter pour investir dans l'immobilier : une bonne idée ?

Emprunter pour investir dans l'immobilier : une bonne idée ?

Emprunter pour investir dans l'immobilier : une bonne idée ?

Avec les intérêts, les frais de gestion, etc., l'emprunt ne semble pas être en tout point le meilleur moyen d'investir dans l'immobilier, mais certains affirment le contraire ! Quelle est donc la réalité auprès des acteurs en immobilier ?

Emprunter pour investir dans l'immobilier : que des avantages

Les Américains disent que « le meilleur businessman est celui qui sait utiliser ce qui appartient aux autres », ce qui fait que les États-Unis sont l'un des pays les plus endettés au monde, mais aussi l'un des plus riches. La même loi vaut en immobilier et elle s'avère très pratique.

  • Empruntez et votre patrimoine sera protégé : contrairement à ce que certains pensent, recourir à l'emprunt sécurise mieux l'opération immobilière. Si jamais vous décédez, ce sera la banque qui assumera le paiement de vos mensualités grâce à l'assurance. Vos héritiers recevront alors un bien immobilier entièrement payé.
  • Empruntez pour obtenir un avantage fiscal : si vous réalisez un investissement locatif, l'achat à crédit va vous permettre de minorer l'impact des loyers sur le montant de votre impôt sur le revenu. La contribution vous autorise à déduire de vos loyers les intérêts de l'emprunt souscrit pour l'acquisition du bien.

Investir dans l'immobilier sans argent : les deux possibilités

Dans la quête d'un investissement immobilier plus rentable, plusieurs styles d'investissements ont vu le jour. Aujourd'hui, il est possible d'investir dans l'immobilier sans emprunter ni dépenser de l'argent. Deux techniques permettent cela : l'achat revente et le prêt sans apport. Avec la première, vous contractez un prêt à Taux Zéro pour acheter le bien que vous allez ensuite revendre plus cher (attention seulement, car ce n'est pas toujours évident la première fois, si vous choisissez cet investissement, on vous recommande de jouer la carte de la prudence et commercer avec un investissement moyen : un parking ou un garage).

Dans le deuxième, vous contractez ce qu'on appelle crédit « sans apport » afin de financer le bien. Une fois acquis, il sera mis en location et les loyers perçus vont servir à rembourser votre organisme de crédit jusqu'à l'amortissement total du crédit. Pour réussir ce coup, vous devez présenter un business solide et concret à votre établissement financier. Pour accroître votre chance, faites-vous accompagner par une entreprise de gestion d'actif immobilier. En région parisienne, on en recense beaucoup, dont Sofibus, la société de Frédéric Hottinger, le banquier Franco-suisse, ex-patron du Groupe bancaire Hottinguer. Frédéric Hottinger, le vice-président du groupe a lui-même une certaine expérience dans l'immobilier et les crédits.

L'EHPAD : est-ce aussi rentable ?

L'EHPAD n'a jamais été un investissement rentable jusqu'au moment où des régimes fiscaux ont plaidé en sa faveur. Grâce à cette reforme, l'EHPAD attise la convoitise de tous les investisseurs. Les avantages en la matière sont notamment :

  • fiscaux : En investissant dans ces appartements meublés, vous devenez fiscalement un loueur en meublé professionnel ou non-professionnel. Ce qui vous permet d'amputer l'amortissement et les frais des notaires sur votre revenu industriel. Vous pouvez aussi bénéficier du dispositif fiscal dit Censi Bouvard et profiter d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 11 % des charges durant 9 ans dans la limite de 300 000 euros.
  • pécuniaires : dans le cas des EHPAD, les charges de gestion reviennent à l'exploitation autrement dit, le locataire. Au bout de 9 ans, votre logement aura sans doute apprécié en valeur.
  • sécuritaire : puisque le bail d'un EHPAD dure neuf ans, pendant ces temps, vous pouvez vous libérer de tout souci de vacances locative.

Nos articles